24 février 2021

Les malheurs du Xrp

Par Informations-Crypto

La société Ripple qui gére le Xrp n’a aucune intention de se battre seul contre le régulateur américain et compte bien emmener dans ses déboires d’autres crypto-actif qui sont gérés notamment par des fondations.


Dans une lettre, la société Ripple a demandé toutes les correspondances entre la SEC et les instance qui ont aidé à créer Ethereum, notamment Vitalik Buterin et Joe Lubin. 

Il demande également des lettres entre l’ancien président de la SEC, Jay Clayton, le personnel de l’agence et les membres du Congrès.

Une demande classique ?

Ces demandes sont courantes et fréquemment utilisées par les journalistes. Elle permettent au grand public de demander des documents non classifiés à une grande variété d’agences fédérales américaines. 

Dans le cas de Ripple, la demande de documents semble faire partie d’une stratégie juridique et de relations publiques plus large pour réfuter les allégations de la SEC. 

Dans un mémoire en réponse à la plainte de la SEC, la société a nié que ses ventes de milliards de dollars de XRP constituaient des contrats d’investissement. 

Selon Ripple, le dépôt de la SEC, basé sur une théorie juridique démesurée, revient à choisir les gagnants et les perdants de la monnaie virtuelle, car la SEC a exempté le bitcoin et l’éther d’une réglementation similaire

La décision de la SEC de poursuivre Ripple a entraîné une chute de la valeur de XRP, qui était depuis longtemps la troisième crypto-monnaie la plus précieuse. 

La SEC attaque

Dans son dossier judiciaire, la société affirme que la SEC «a causé plus de 15 milliards de dollars de dommages aux personnes qu’elle prétend protéger». 

L’agence affirme que la création et la distribution de XRP par Ripple équivaut à une nouvelle tournure d’un ancien schéma dans lequel les initiés de l’entreprise évoquent une opportunité d’investissement, puis s’enrichissent lorsque de nouveaux arrivants crédules achètent.

Dans ce contexte, les demandes de Ripple pour la correspondance SEC sur Bitcoin et Ethereum semble être une tentative de dépeindre le procès de l’agence comme arbitraire et injuste.

La SEC n’a pas immédiatement répondu à la demande de Ripple et se réserve le droit d’invoquait l’exemptions legale permettant aux agences de refuser les demandes de documents. 

Xrp Entre Bull et Bear

Pendant ce temps la crypto-monnaie a bondi de 56% à 0,50944 $ pour atteindre le plus haut niveau depuis le 22 décembre, avant de redescendre a 0,40567 au milieu de la journée du 1er février.

La hausse des prix à deux chiffres n’est pas forcement une très bonne nouvelle dans cette situation tendue, et risque de raviver encore plus les attaques de la SEC.

Xrp Army

La Xrp Army a probablement alimentée la hausse fulgurante avec la création d’un groupe Telegram appelé Buy & Hold XRP qui a vu le jour samedi et reste très actifs sur les réseaux sociaux.

(Une vrai communauté crypto l’aurait appelé buy and hodl)

Si la SEC a raison les hausses de prix ne sont que manipulation et si ripple dit vrai… le Xrp remplacera le dollars dans les échanges transfrontaliers d’ici dix ans.

Ce qui est certains c’est que l’issue est proche…