14 avril 2021

Blockchain Définition

Par Informations-Crypto

Les origines du système Blockchain

Voici une définition de la blockchain simple : la blockchain est une technologie principalement utilisée pour stocker et transmettre des informations. Cette technologie offre des normes de transparence et de sécurité élevées car elle fonctionne sans organe de commande central.


Plus précisément, la blockchain permet à ses utilisateurs – connectés à un réseau – de partager des données sans intermédiaire. La blockchain est une technologie qui fonctionne de manière transparente, sécurisée et sans organe de contrôle central pour stocker et transmettre des informations.

blockchain

En pratique, une blockchain est une base de données contenant un historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. La Banque de France explique ses principales caractéristiques: chaque partie est identifiée par une transaction cryptographique. La transaction est envoyée à un réseau d’ordinateurs situé à travers le monde. Chaque « nœud » détient une copie de la base de données dans laquelle l’historique des transactions effectuées est entré.

Toutes les parties prenantes peuvent y accéder en même temps. Le système de sécurité est basé sur un mécanisme de consensus de tous les «nœuds» dans chaque ajout d’informations. Blockchain publique Une blockchain publique est un réseau ouvert.

Blockchain: applications concrètes Applications de la blockchain

En plus d’être la technologie derrière les crypto-monnaies, la blockchain est un moyen très fiable de stocker des données dans différents types de transactions. Deloitte a récemment interrogé 1000 entreprises dans sept pays sur l’intégration de la blockchain dans leurs opérations commerciales.

Les crypto – monnaies et la technologie blockchain : Blockchain forment la base des crypto-monnaies telles que Bitcoin. La blockchain distribue des bitcoins et d’autres transactions cryptographiques sur un réseau d’ordinateurs, leur permettant de fonctionner sans avoir besoin d’une autorité centrale.

Blockchain, transactions de paiement et transferts d’argent : L’une des utilisations les plus légitimes de la technologie blockchain est d’accélérer les transferts d’argent d’un côté à l’autre. Il facilite les transferts d’argent plus rapides et moins chers. Les banques ne sont plus impliquées dans le processus et les transactions sont effectuées 24h / 24 et 7j / 7. La plupart des transactions traitées par une blockchain peuvent être complétées en quelques secondes.

Des domaines d’applications diversifiés

Bien entendu nous connaissons la blockchain au travers des sites d’informations crypto-monnaies et des actifs financiers. Cependant si on met de coté l’aspect monétaire ou spéculatifs, la liste des applications est longue. De plus son développement semble s’accélérer grâce à l’ingéniosité des développeurs.

Le monde musical et les droits d’auteur : La « blockchain » et le droit d’auteur Cette technique de stockage et de transmission d’informations permet une gestion plus aisée des droits d’auteurs. La blockchain est apparue en droit positif français le 8 décembre 2017, à la faveur d’une ordonnance relative à « la représentation et la transmission de titres financiers ».

Santé et blockchain santé et blockchain : La blockchain joue un rôle très important dans les soins de santé car les informations de santé privées y sont stockées avec une clé privée. Et seules certaines personnes peuvent accéder à ce fichier.

Surveiller les chaînes d’approvisionnement : La blockchain peut être particulièrement utile lorsque la chaîne d’approvisionnement doit être surveillée. Désormais, les entreprises peuvent rapidement corriger les inefficacités de leurs chaînes d’approvisionnement et trouver des produits en temps réel. De plus, la blockchain permettra aux entreprises et éventuellement aux consommateurs de voir comment les produits se comportent en termes de contrôle qualité lorsqu’ils passent de leur lieu d’origine au détaillant.

Immobilier et blockchain La technologie : blockchain est largement utilisée dans le secteur immobilier, de l’achat de biens immobiliers à la gestion des titres de propriété. Cette technologie peut être utilisée pour créer des solutions efficaces pour l’immobilier commercial et résidentiel. La transaction a été exécutée sur la blockchain d’Ethereum à l’aide de contrats intelligents et est la première de plusieurs transactions à être effectuée par Propy, une startup spécialisée dans les transactions immobilières basées sur la blockchain.

Blockchain privée

Par définition, une blockchain privée est un réseau sur invitation uniquement géré par une seule entité. Les participants au réseau doivent obtenir l’autorisation de lire, d’écrire ou de vérifier la blockchain. Les blockchains privées permettent aux organisations d’utiliser la technologie du grand livre distribué sans rendre les données publiques. Cependant, cela signifie que les blockchains n’ont pas de caractéristique déterminante: la décentralisation.

Les blockchains Publiques

Il existe des blockchains publiques, ouvertes à tous, et des blockchains privées, dont l’accès et l’utilisation sont limitées à un certain nombre d’acteurs. Une blockchain publique peut donc être assimilée à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable. Comme l’écrit le mathématicien Jean-Paul Delahaye, il faut s’imaginer :

« un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible. »

A terme c’est deux styles de blockchains évolueront dans un même environnement et cohabiteront pour créer un réseau de validation inviolable et incontournable.